jeudi 7 décembre 2017

En 1868, Moore, premier vainqueur connu d'une course cycliste

Aujourd'hui, l'on fête* les 150 ans de la première course cycliste, qui relia Paris à Versailles, le 8 décembre 1867. Cette compétition a une particularité : on ignore qui fut le vainqueur ! Jean Durry, éminent auteur, dans La Véridique histoire des géants de la route, défend la thèse selon laquelle ce serait le 31 mai 1868 qu'aurait eu lieu la première course cycliste officielle dont le vainqueur est connu : James Moore.

Moore (à droite) gagna Paris–Rouen
en 1869 devant Castera (à gauche).
Organisée par la Compagnie parisienne de bicycles des frères Olivier, cette course se tint en France au parc de Saint-Cloud. Il a souvent été dit que la distance était de 1,2 km, observe J. Durry, mais une notice du constructeur Benon spécifie que la piste était de 2,4 km avec une montée de 3 à 4 % sur un tiers du parcours. Moore parcoura la distance en 4 min. 50, soit à une vitesse moyenne de 29,8 km/h. Le Petit Journal, en date du 2 juin 1868, note toutefois que la distance était d'environ 1 km et fut parcourue par Moore en 2 min. 35, soit à une vitesse moyenne de 23,2 km/h.

J. Durry mentionne une autre source établissant l'existence de la première course en 1865 (le Grand prix de la ville d'Amiens, gagné par Cavigneau), version dont il n'a pu vérifier "personnellement" l'exactitude. L'auteur cite aussi une course de draisiennes en 1819, en Allemagne, sur une distance de 10 km couverts en une heure. Là encore, il émet des réserves "sur la réalité de cette épreuve antédiluvienne".

Autre thèse
La thèse de J. Durry, selon laquelle Moore serait le premier vainqueur d'une course de vélocipèdes, appelle une remarque. Le Petit Journal cité plus haut précise que quatre épreuves eurent lieu le 31 mai à Saint-Cloud, "dans l'ordre suivant" :
- une course de vélocipèdes au-dessus d'un mètre, gagnée par Bon ;
- une course de vélocipèdes d'un mètre, avec cinq coureurs, gagnée par Moor (sic) ;
- une course de lenteur, "très amusante" ;
Type de vélocipède dit boneshaker
sur lequel Moore courut.
- une grande course, gagnée par Polinini.

Ces épreuves font partie de "la première course officielle des Vélocipèdes", spécifie le journal.

Même si l'ordre des épreuves du 31 mai n'est pas expréssement qualifié de "chronologique", on peut supposer que la course gagnée par Bon serait la première dont le vainqueur est connu.

Au plan du vocabulaire, le guidon ou cintre s'appelait "gouvernail" et les machines étaient comparées à des "chevaux factices".

* La course du 8 décembre 1867 sera commémorée par vingt cyclistes sur machines et en costumes d'époque, samedi 10 décembre. Lire le communiqué de presse.

Plaque commémorant la course du parc de Saint-Cloud,
fixée entre le pont de Saint-Cloud et le pont de Sèvres
(source : J. Durry).

samedi 2 décembre 2017

Un dangereux séparateur pour piste cyclable

J'ai reçu des chocolats, délicate attention d'une famille que je ne connaissais pas jusqu'à la semaine dernière. Cette semaine-là, mercredi, à l'aube, j'effectuais un footing le long du bois de Vincennes. Entre chien et loup, à sept heures trente, la visibilité étant faible, je préférais courir à pied plutôt que pédaler. Au bout de trois kilomètres, j'aperçus un VTT, éclairage clignotant, posé contre un poteau.

mercredi 29 novembre 2017

Cyclistes : mangez bio !

L'Union européenne a prolongé, lundi, l'autorisation du glyphosate pour cinq ans. Cet herbicide toxique continuera donc à être utilisé en agriculture, avec des effets possibles sur la flore, la faune, l'homme et particulièrement... le cycliste.

samedi 25 novembre 2017

Film : les cyclistes belges contemporains d'Eddy Merckx

La RTBF* a mis en ligne un documentaire sur les coureurs belges de l'époque d'Eddy Merckx :  Frans Verbeek, Joseph Bruyère, Lucien Van Impe, Michel Pollentier, Patrick Sercu, Roger De Vlaeminck, Walter Godefroot...  Certains furent des coéquipiers d'Eddy (J. Bruyère ou P. Sercu, par exemple), d'autres ses adversaires (F. Verbeek, R. De Vlaeminck...).

samedi 18 novembre 2017

Le cyclo-muletier, ancêtre du VTT et du gravel

Les États-Unis ont donné naissance au VTT (appelé là-bas MTB ou moutain bike) dans les années 1970, puis au gravel bike. En France, pourtant, depuis plus d'un siècle, le "cyclo-muletier" se pratique sur des voies non carrossables (pistes, chemins, sentiers, éboulis, pâturages...).